L’estime de soi

Développement

Les expériences vécues par un individu durant sa vie développent l’estime de soi. Des expériences positives peuvent favoriser le regard porté sur soi-même, contrairement aux expériences négatives qui défavorisent le regard porté sur soi-même. Durant les premières années de la vie d’un enfant, les parents influencent significativement le développement de son estime de soi, qu’il soit positif ou négatif. Un amour inconditionnel, selon les ouvrages sur la parentalité, est d’une influence notable pour un développement émotionnel stable. Ces émotions affectent l’estime de soi de l’enfant lorsqu’il grandit.

De nombreuses études expérimentales en psychologie du développement montrent des liens de cause à effet entre l’attachement sécure ou sécurisant (cf. théorie de l’attachement) et la confiance en soi ultérieure.

Pendant les périodes scolaires, les notes représentent un facteur contribuant à l’estime de soi. Un élève qui réussit ou échoue constamment affecte son estime de soi. Les expériences en société sont un autre facteur qui influe significativement. Un enfant, à l’école, peut commencer à se comparer à ses camarades de classe. Ces comparaisons jouent un rôle important dans l’estime de soi de l’enfant et influencent l’avis négatif ou positif qu’il a de lui. À l’adolescence, l’opinion sur l’estime de soi et le regard sur soi deviennent plus importants, car les adolescents se comparent en fonction de leurs relations avec leurs proches amis. Une relation aisée avec des amis est très importante pour le développement de l’estime de soi chez les enfants. L’acceptation sociale amène également une forte estime de soi, tandis que le rejet et la solitude amènent le doute et favorisent le développement d’une faible estime de soi.

L’attitude parentale et le style parental jouent un rôle crucial dans le développement de l’estime de soi. Des élèves à forte estime tendent à être éduqués avec attention et encouragement, ce qui permet aux enfants de prendre des décisions plus hâtivement. Des études rapportent un lien positif entre un style parental autoritatif et le développement de l’estime de soi, comparé aux styles parentaux dits autoritaire, indulgent ou négligeant

Les bonnes expériences vécues durant l’enfance qui contribuent au développement d’une bonne estime de soi impliquent l’attention des autres, des paroles respectables, une attention et une affection appropriées, ainsi que la reconnaissance de tâches effectuées avec succès. Les mauvaises expériences qui contribuent au développement d’une faible estime de soi impliquent de fortes critiques, du harcèlement ou abus physique, moral ou sexuel, être ignoré, ridiculisé ou intimidé

L’estime de soi est faite de quatre composantes: le sentiment de confiance, la connaissance de soi, le sentiment d’appartenance à un groupe et le sentiment de compétence. Le sentiment de confiance est préalable à l’estime de soi. En effet, il faut d’abord le ressentir et le vivre afin d’être disponible pour réaliser des apprentissages qui vont nourrir l’estime de soi. Il en va autrement des trois autres composantes. On peut stimuler la connaissance de soi, le sentiment d’appartenance et le sentiment de compétence à chaque stade du développement, à chaque période de la vie, par des attitudes éducatives adéquates et des moyens concrets. Il faut donc accorder une importance toute spéciale à la sécurité et à la confiance.»

Les psycho-tests pour vous aider a évaluer votre estimé personnel.

https://www.aufeminin.com/tests-quiz/test-estime-de-soi-s3044153.html
https://oserchanger.com/blogue_2/2013/06/02/test-estime-de-soi/
https://test.psychologies.com/tests-moi/tests-estime-de-soi/quel-est-votre-niveau-d-estime-de-soi

Trucs et conseils pour aider a développer l’estime de soi

10 conseils pour améliorer l’estime de soi

L’estime de soi est une clé primordiale dans notre développement personnel car c’est elle qui guide nos prise de décisions et nos facultés à agir selon nos valeurs. Lorsqu’elle est au plus bas, on peut se sentir nul(le) et diminué(e), sans savoir par où commencer. Mais lorsqu’elle est au beau fixe, alors on est capable de créer, de passer à l’action et de vivre ses rêves, et non plus de rêver sa vie en attendant patiemment que le temps défile !

1. Passez à l’action
Il n’arrive jamais rien de positif lorsque l’on reste assis devant la télévision à se lamenter. Accepter que chaque chose se met en place après une action est déjà un premier pas sur le chemin du changement. Et lorsque je dis « accepter » ce n’est pas seulement avec la tête mais également avec le coeur. Il se peut que certains jours soient plus difficiles que d’autres, mais c’est très bien, soyez bienveillant envers vous-même car c’est déjà un premier pas !

2. Comprenez que vous êtes plus que ça
Non vous n’êtes pas qu’un corps avec quelques kilos en trop, un travail qui vous ne satisfait pas ou encore une relation parfois chaotique avec votre conjoint. Ces facteurs là sont des caractéristiques de votre quotidien, des choses que vous vivez afin d’apprendre quelque chose de plus sur vous-même, ils ne vous définissent pas. Lorsque vous comprenez que ce que vous faites, vivez ou subissez n’est pas « qui » vous êtes, alors vous verrez que votre potentiel n’en sera que plus grand.

3. Sortez de votre zone de confort
Vous souvenez-vous de la première fois que vous avez testé une activité ? Ou de votre premier jour de travail ? De votre premier rendez-vous amoureux ? Ce qui apporte de la nouveauté est source d’évolution et l’évolution permet de grandir et d’accéder à de nouvelles parties de soi.

Et si mettiez cette tenue que vous n’avez pas porté depuis des années ? Et si vous alliez à une soirée à laquelle vous n’auriez pas osé ? Et si vous alliez boire un verre seul en terrasse juste pour apprécier le cadre ? Osez faire des choses qui vous bousculent un petit peu, vous verrez le résultat !

4. Le regard des autres n’est pas universel
Avez-vous déjà discuté d’une personne avec un groupe d’ami ? Avez-vous remarqué que chacun à son opinion de départ, qui se retrouve ensuite influencée par le groupe ? Un tel trouvera la personne en question molle, un autre parlera de ses qualités physique, un autre dira que c’est une personne qui souffre et qu’il faut être tolérant et enfin tout le groupe conclura que cette personne ne donne pas envie d’être invitée à une soirée. Comprenez-vous que le jugement n’est pas quelque chose sur lequel il faut se baser ?

Acceptez que chacun de nous porte un jugement infondé, en fonction de ses expériences, de ses blessures, de son éducation et de ses croyances. Vous verrez que ce jugement n’est tellement pas fondé sur des raisonnements logiques qu’il ne vaut pas la peine d’être pris en compte.

5. Faites votre état des lieux
Prenez une feuille et un stylo et notez à titre d’exemples les points suivants :

Vos qualités, vos faiblesses
Vos passions ou ce que vous détestez
Vos rêves dans tous les domaines de votre vie
Les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissante
Les réussites (petites ou grandes) dont vous êtes fière
Vos insécurités (stress, manque de confiance, peurs)
Amusez-vous à reprendre cette liste chaque mois, à voir ce qui a changé, ce qui évolue en fonction de la période, de votre état d’esprit, de vos expériences… Vous comprendrez qu’il ne sert à rien de vouloir se définir à tout prix car nous changeons constamment.

6. Arrêtez de culpabiliser
La culpabilité est l’ennemi de l’estime de soi. Un gâteau au chocolat ? Tant pis vous ferez salade le soir ! Une dépense impulsive ? Tant pis il faut bien se faire plaisir ! Un mot déplacé envers un ami ? Et bien excusez-vous ! Une journée à ne rien faire ? C’est peut-être que vous en aviez besoin !

Être bienveillant envers soi-même dans les moments de « faiblesse » vous permettra de vous rendre compte qu’il n’y a jamais rien de grave, que la vie est faite de petits plaisirs et d’impulsions qu’il ne faut pas toujours forcément maitriser.

7. Soyez en amour avec vous-même
S’aimer soi-même permet de prendre de meilleure décisions et d’être davantage en accord avec ses valeurs. Que vous soyez en couple ou célibataire, vous avez besoin de vivre des expériences pour vous. Allez vous faire masser, promenez-vous seul(e) en nature ou en ville, bichonnez-vous à la maison, partez en week-end de séminaire ou de yoga…

Lorsque l’on décide que nous sommes aussi important que l’autre, on arrête de prendre des décisions basées sur le phénomène de dépendance, on apprend à dire non et à s’écouter davantage pour se sentir en paix avec nos désirs et émotions profondes.

8. Prenez du recul sur votre corps
Tout d’abord si vous faites partie des personnes abonnés aux comptes de yogi ou sportives sur Instagram, comprenez que malgré la beauté de leurs postures, le message capté n’aide pas à vous sentir bien dans votre peau. Sachez que ces personnes font souvent de leur vie un éternel entrainement et que personne (ou alors peu) ne peut avoir un corps de rêve avec 39h de bureau, deux enfants à charge et un planning de fou .

Et vous êtes très bien comme vous êtes ! Listez ce que vous n’aimez (vraiment) pas et les parties de votre corps que vous aimez. Vous verrez qu’un équilibre se crée, et que le reflet que vous renvoie le miroir, ajouté à une couche de complexes souvent irrationnels, est souvent bien loin de la réalité.

9. Prenez soin de votre organisme
Vous serez d’accord pour dire que nous n’avons pas la même énergie après un repas chez mamie composé de 8 plats et après une salade fraiche et biologique ? Et bien vous avez la preuve que se sentir bien dans sa tête passe aussi par le corps. Il est donc important (sans culpabiliser non plus) de manger sainement au quotidien pour être plus positif et avoir une meilleure estime de soi.

10. Rêvez grand !
Actuellement vivez-vous une vie idéale ? Peu de gens répondront oui et c’est bien normal. Mais qui a dit qu’il était interdit de s’approcher de son rêve chaque jour ?

Vous souhaitez changer de métier ? Il n’y a pas d’âge pour faire une formation. Vous voulez vivre dans un autre pays ? Et bien c’est peut-être le moment d’étudier la question. Vous avez envie de développer vos talents artistiques ? Personne ne peut vous empêcher de prendre des cours !

Acceptez que vous êtes un être formidable, que nous sommes tous là pour vivre de belles choses et que personne ne peut vous en empêcher, si ce n’est vous…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.