L’Inspiration

Le terme inspiration a principalement trois significations.

L’inspiration est l’une des phases de la respiration consistant à absorber l’air riche en dioxygène, à l’opposé de l’expiration.

L’inspiration désigne une affluence d’idées stimulant l’imagination et la créativité.

L’inspiration divine.

Être inspiré·e au quotidien
Que l’on exerce ou non dans une branche créative, l’inspiration est bien là le cœur même de ce qui nous constitue. Le nerf de la guerre, le fil conducteur de toute volonté de faire quelque chose de ses mains ou de son esprit. C’est chaque jour ce qui me fait avancer : être inspirée et trouver l’inspiration sont deux sentiments qui m’animent au quotidien. Pourtant, je suis certaine que vous avez déjà expérimenté une longue période d’inspiration réduite à zéro. Ce fameux syndrome de la page blanche n’est pas un mythe : combien de fois me suis-je retrouvée devant une page, blanche, vide de toute idée et complètement paralysée par le fait de ne pas savoir quoi faire. Et puis, je ne sais pas pour vous, mais ici, moins je suis inspirée et… moins je suis inspirée. Mais s’il y a bien quelque chose que j’ai appris au fil du temps, c’est que persister et se forcer ne mène jamais au résultat escompté et que la seule solution, est de faire deux pas en arrière pour quitter cette page blanche quelle qu’elle soit !

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler un peu d’inspiration.

Selon le Larousse, l’inspiration c’est le fait d’être enthousiaste, c’est le souffle créateur qui anime l’écrivain, l’artiste, le chercheur. C’est aussi un mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action. Et puis, de manière assez différente, plus organique mais pourtant tout aussi juste, c’est la phase de la respiration pendant laquelle l’air atmosphérique, riche en oxygène, pénètre dans les poumons. Pour moi l’inspiration c’est tout ça à la fois : trouver l’inspiration, c’est comme ressentir ce grand souffle d’air frais qui apporte avec lui mille nouvelles idées à coucher sur le papier. Que vous dessiniez, écriviez ou créiez d’une toute autre façon, c’est ce souffle là, un souffle abstrait, qui nous permet d’inventer et de faire descendre nos idées de notre cerveau pour les mettre en action.

Et de la même manière que notre respiration, l’inspiration parfois s’essouffle. Elle s’essouffle parce que l’on est fatigué, parce que l’on traverse une période un peu difficile, parce que notre esprit est trop accaparé par des pensées un peu trop sérieuses qui viennent alors complètement barrer le chemin à toutes ces autres pensées vivantes et créatives. Il y a plein de raisons mais le résultat est le même : vous avez l’impression d’avoir la tête soudainement vide alors qu’elle fonctionne pourtant à mille à l’heure certains jours.

S’il n’y a pas de recette miracle pour la faire revenir, la seule recette qui fonctionne vraiment étant de prendre votre mal en patience pour attendre le prochain wagon, il y a pourtant quelques astuces qui fonctionnent toujours pour alimenter votre cerveau et votre esprit et vous aider à vivre un peu mieux cette longue phase qui peut être parfois un peu désespérante.

1. Aller voir des expositions
S’il y a bien un conseil incontournable et pourtant plutôt basique ce serait d’aller voir des expositions. De toute sorte : une exposition d’art, sur votre ville, sur des fouilles archéologiques… Elles vous donnent à voir autre chose, vous font apprendre et découvrir sans que vous ne vous y attendiez parfois. Allez visiter le musée des Beaux Arts de votre ville, consulter les conférences à venir dans votre ville… bref, ouvrez-vous, sans consulter le programme parfois, juste pour le plaisir d’être surpris·e par ce que vous allez découvrir. Pour ma part, j’y fais toujours attention aux détails : j’y trouve de nouvelles textures, des associations de couleurs, une scénographie particulière qui me fait penser à quelque chose…

2. Prendre l’air
Garder le nez dans votre activité et vouloir à tout prix persister peut parfois fonctionner, mais parfois quand ça ne veut pas, il est plutôt contreproductif de forcer votre inspiration — et votre imagination — à venir. Prenez le temps de sortir, que ce soit en semaine si vous en avez la possibilité ou bien lors de vos jours de congés, le week-end ou à un autre moment, enfilez vos chaussures, prenez un carnet et un crayon avec vous et allez découvrir votre quartier, un quartier que vous ne connaissez pas, un bout de chemin que vous n’avez jamais emprunté ou bien allez vous asseoir sur un banc dans votre jardin préféré. L’inspiration est toute autour de nous et même si en rentrant, rien n’a changé, sortir prendre l’air ne pourra que vous faire du bien et vous faire prendre un peu de recul sur votre blocage créatif. Levez les yeux, ouvrez-les en grand et regardez bien autour de vous !

3. Lire
N’y a-t-il pas meilleur moyen que de découvrir d’autres univers que de vous plonger dans une nouvelle lecture ? Qu’elle soit fantastique, historique, autobiographique.. peu importe le genre, les livres sont une source inépuisable d’inspiration tant ils font appel à tout nos sens, de manière encore plus profonde qu’un film (ces derniers sont évidemment tout autant riches, La La Land est par exemple l’un des films qui m’a le plus inspirée en 2017). Il s’agit de mots, de couleurs, d’odeurs ressenties parfois. Ce que j’ai le plus aimé faire l’an dernier était directement inspiré de l’univers d’Harry Potter, je me suis challengée en Août en dessinant une vingtaine d’éléments tirés des livres et des films, le tout en m’imposant de n’utiliser que 3 couleurs. Résultat, j’ai adoré ça et d’après vos retours, vous aussi ! Il s’agit parfois seulement d’un tremplin pour vous donner une idée et vous faire faire quelque chose.

Pour voir les fameuses illustrations, elles peuvent être vues sur mon feed Instagram, mon profil Behance ou Dribbble (et sont sinon disponibles sur ma boutique !)

4. Regarder
Celui-ci est un conseil un peu plus pragmatique pour les personnes qui exercent un métier créatif (ou pas forcément) puisqu’il s’agit de vous construire votre propre veille : tout comme un·e Community manager fera de la veille pour se tenir au courant de son secteur, faire de la veille lorsque vous exercez un métier créatif est absolument primordial. Il ne s’agit pas de venir voler un style, il s’agit de s’informer des tendances, de découvrir de nouvelles techniques, des associations de couleurs et à terme, sans vous en rendre compte, de vous inspirer en mettant mentalement de côté des choses qui vous ont plues et que vous pourrez réutiliser à votre manière. Et puis, je reviens au point 2 : regardez autour de vous, par terre, dans les magazines, dans la rue… bref, emmagasinez de nouvelles choses visuelles peu importe où vous vous situez !

5. Patienter
Et puis au fond, je crois que le mieux est d’accepter qu’il y a parfois des périodes sans : où vous n’arrivez pas à faire et à penser. Je tends à être optimiste dans ces cas là : l’inspiration reviendra forcément, pas toujours aussi rapidement que vous l’auriez souhaité mais c’est là à vous de l’alimenter pout tenter de la faire revenir. C’est dans ces moments là qu’il faut se nourrir le plus possible de culture : découvrir de nouveaux podcasts, aller trainer dans les rayons de votre librairie préférée, avancer vos lectures en cours ou tenter de nouvelles séries pour vous aérer un peu l’esprit avec quelque chose de nouveau. Et surtout : profitez des périodes où votre inspiration est à son niveau maximum pour noter toutes vos idées et faire tout ce que vous avez envie de faire !

Source : http://www.la-mouette.com

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.